Vue d’ensemble

Articles

GMI Marie Sebag à Lausanne

Suite à sa visite au club de Bains sur Oust et que nous garderons en mémoire ! Voici de ces nouvelles, et lui souhaitons bonne chance.

Après le premier des quatre Grand Prix féminin de la série 2019/2020 qui s’est déroulé à Skolkovo, en Russie, du 10 au 23 septembre 2019, avec la victoire de l’Indienne Humpy Koneru, puis le deuxième Grand Prix féminin, à Monaco du 2 au 15 décembre 2019 avec la victoire sur le fil d’Alexandra Kosteniuk, au départage, à égalité des points avec Humpy Koneru et Aleksandra Goryachkina, le troisième Grand Prix se déroule à Lausanne, en Suisse, du 1er au 14 mars 2020. Marie Sebag fera partie des 12 joueuses mondiales invitées. Le quatrième grand prix se tiendra en Sardaigne du 2 au 15 mai 2020. Source FFE

Marie Sebag

WGP Lausanne Round 1: Un départ paisible

La première manche du Grand Prix de Lausanne connaît six rencontres équilibrées, qui se terminent toutes par un match nul. L’événement gagne en popularité dans le monde entier.

La troisième étape de la série se déroule à l’hôtel Mövenpick à Ouchy, une belle région au bord du lac à Lausanne. De nombreux spectateurs se sont rassemblés sur les lieux pour le début du premier tour, mais les organisateurs sont particulièrement enthousiastes face à l’intérêt croissant suscité par la diffusion en ligne. Commentaires en direct, interviews d’invités et de joueurs, tout est fait pour satisfaire le public en ligne.

Compétion jeu échec Bains sur oust

Les matchs de la manche inaugurale ont été pour la plupart tendus, même s’ils se sont tous soldés par un nul. Le champion du monde  Ju Wenjun a  joué la défense de Berlin contre le nouveau venu  Zhansaya Abdumalik . Malgré la structure symétrique du pion apparue très tôt, les choses étaient loin d’être claires. La talentueuse Kazakhstani a eu une légère initiative au prix de placer sa tour sur le dossier f. La bataille stratégique a tourné autour de cette pièce maladroite, et il semblait lentement que les Chinois seraient capables de déjouer son jeune adversaire. Pourtant, Abdumalik a senti le bon moment pour simplifier et offrir un match nul.

Aleksandra Goryachkina , l’autre favorite proclamée de l’événement, a joué un match intéressant avec des pièces blanches contre sa compatriote  Alina Kashlinskaya . Elle aurait pu obtenir un avantage avec 21.Bb5, avec l’idée d’utiliser son pion passé plus tard. Elle a plutôt simplifié et a dû souffrir un peu pour faire un match nul.

Le premier coup de cérémonie du jeu Kosteniuk – Dzagnidze a été fait par Renato Frick, vice-président et secrétaire général de la Fédération d’échecs du Liechtenstein. La gagnante de la deuxième étape du Grand Prix de Monaco,  Alexandra Kosteniuk , a quelque peu mal joué l’ouverture. La Russie a rapidement pris du retard dans son développement et  Nana Dzagnidze  aurait pu jouer de manière plus énergique pour essayer d’utiliser son initiative. Après l’échange de quelques pièces, la partie s’est tarie et les deux joueurs se sont mis d’accord sur un tirage au sort 42.

La rencontre entre  Harika Dronavalli  et  Pia Cramling a  été assez équilibrée. Fidèle à son style classique typique, la légende suédoise a obtenu une position solide avec les pièces noires. Cette passivité apparente a été compensée par l’actif à long terme des deux évêques. Alors que les deux grands-maîtres jouaient avec prudence, aucun d’eux n’a réussi à déjouer l’autre et le jeu s’est terminé pacifiquement.

Rétrospectivement,  Marie Sebag a  regretté d’avoir accepté l’offre de nul de son adversaire. Il est vrai  qu’Antoaneta Stefanova a  maintenu une certaine pression tout au long du match, mais après des simplifications, les Français ont soudainement émergé avec une meilleure fin.

Comme d’habitude, les  sœurs Muzychuk  ont choisi de ne pas se battre dans un match de tournoi classique et ont rapidement répété les mouvements après l’ouverture.

Résultats du premier tour :

Aleksandra Goryachkina (RUS) – Alina Kashlinskaya (RUS) ½-½
Alexandra Kosteniuk (RUS) – Nana Dzagnidze (GEO) ½-½
Zhansaya Abdumalik (KAZ) – Ju Wenjun (CHN) ½-½
Antoaneta Stefanova Seb (BLG) (FRA) ½-½
Harika Dronavalli (IND) – Pia Cramling (SWE) ½-½
Anna Muzychuk (UKR) – Mariya Muzychuk (UKR) ½-½

Programme du tour 2, 3 mars à 15h :

Alina Kashlinskaya (RUS) – Mariya Muzychuk (UKR)
Pia Cramling (SWE) – Anna Muzychuk (UKR)
Marie Sebag (FRA) – Harika Dronavalli (IND)
Ju Wenjun (CHN) – Antoaneta Stefanova (BLG)
Nana Dzagnidze (GEO) – Zhansaya Abdumalik (KAZ)
Aleksandra Goryachkina (RUS) – Alexandra Kosteniuk (RUS)

WGP Round 4: Goryachkina et Dronavalli gagnent et mènent à Lausanne

Les participantes au Grand Prix Féminin de Lausanne sont clairement en mode pleine puissance. Tous les matchs comportaient des batailles difficiles et trois d’entre eux se sont terminés avec des résultats décisifs

Le premier coup symbolique a été joué jeudi par Simon Fellus , secrétaire général de la World Bridge Association. Dans l’interview qui a suivi, il a fait des comparaisons entre les deux jeux d’esprit et a félicité la FIDE pour la promotion de l’activité des femmes aux échecs.

Deux des cinq leaders ont été opposés les uns aux autres au tour 4. Nana Dzagnidze a essayé une version différente du système de Londres, ce qui lui a valu le succès au deuxième tour. Le résultat de l’ouverture a été nettement moins satisfaisant, Harika Dronavalli ayant rapidement obtenu une position agréable. L’Indienne était prête à torturer son adversaire pendant longtemps lorsque Dzagnidze a gaffé une tour et a démissionné au coup 27. Dronavalli s’est sentie désolée pour son adversaire par la suite et a admis qu’elle était toujours réticente à gagner d’une manière aussi abrupte.

Un autre leader a réussi à gagner son match et à suivre le rythme de Dronavalli. Aleksandra Goryachkina a admis après le match qu’elle n’était pas satisfaite de son jeu dans l’ensemble, car elle estimait qu’elle aurait dû obtenir un avantage certain contre le traitement réservé par Antoaneta Stefanova à la défense Pirc. En effet, le jeu était à peu près égal autour du coup 15, et seul le 23e coup de la Bulgare a ouvert la voie à sa disparition.

Le tournoi ne va pas bien pour Alexandra Kosteniuk , car elle a perdu son troisième match de suite et est la dernière sans faute. L’ouverture était un Ruy Lopez, où Zhansaya Abdumalik a obtenu une position fermée et équilibrée. Le moment clé est venu au coup 20 quand Kosteniuk a repoussé 20.Ndc4, permettant ainsi aux Noirs d’ouvrir le centre avec d5. Le jeune kazakh a pris l’initiative et n’a pas regardé en arrière. Son attaque a coulé et elle a finalement forcé la démission de Kosteniuk au coup 37 en raison d’un échec et mat imminent.

Deux matchs nuls ont été particulièrement excitants, les deux matchs se terminant assez tard dans la soirée. Alina Kashlinskaya a tenté un sacrifice audacieux de chevalier sur g7 et a estimé que l’attaque était décisive. Cependant,  Pia Cramling a vu toutes sortes d’offensives de redoutables adversaires dans sa riche carrière. Elle est restée calme, peu impressionnée et a repoussé toutes les menaces de White. Le Russe devrait être félicité d’avoir gardé le plus de tension possible après cela. Alors que la fatigue augmentait, Cramling n’a pas montré la meilleure technique et s’était contenté d’un demi-point.

Tout comme au Round 2, Ju Wenjun n’a rien démontré de convaincant contre la défense de Grunfeld. Le commentateur  Mikhail Gurevich a estimé qu’elle aurait dû jouer 11.e5, car après 11.Bd3, Anna Muzychuk a rapidement obtenu une belle position. Peu de temps après, l’Ukrainien a opté pour le sacrifice d’échange de position typique sur f3. Était-ce vraiment nécessaire? Pensait-elle que Black irait mieux après ça? Dans tous les cas, le jeu est resté dans un équilibre dynamique jusqu’à la fin du jeu, où les deux joueurs ont convenu d’un match nul.

La rencontre entre Marie Sebag et Mariya Muzychuk a suivi la première ligne du match de deuxième tour entre les Français et Dronavalli. Le noir s’est amélioré avec 7 … Bb7 et la position est restée assez égale tout au long. Sebag a sacrifié un pion, mais son activité n’était suffisante que pour un match nul.

Vendredi, le 5e tour mettra en vedette la bataille des leaders, car Harika Dronavalli aura des pièces blanches contre Aleksandra Goryachkina.

Résultats du tour 4:

Alina Kashlinskaya (RUS) – Pia Cramling (SWE) ½-½
Marie Sebag (FRA) – Mariya Muzychuk (UKR) ½-½
Ju Wenjun (CHN) – Anna Muzychuk (UKR) ½-½
Nana Dzagnidze (GEO) – Harika Dronavalli (IND) 0-1
Aleksandra Goryachkina (RUS) – Antoaneta Stefanova (BLG) 1-0
Alexandra Kosteniuk (RUS) – Zhansaya Abdumalik (KAZ) 0-1

Classement après le quatrième tour:

1-2. Harika Dronavalli (IND) et Aleksandra Goryachkina (RUS) – 3 points
3.-4. Anna Muzychuk (UKR) et Alina Kashlinskaya (RUS) – 2½ points.
5.-8. Pia Cramling (SUE), Mariya Muzychuk (UKR) Nana Dzagnidze (GEO) et Zhansaya Abdumalik (KAZ) – 2 points
9.-11. Ju Wenjun (CHN), Antoaneta Stefanova (BUL) et Marie Sebag (FRA) – 1½ points.
12. Alexandra Kosteniuk (RUS) – ½ point.

Programme du tour 5, 6 mars à 15h:

Zhansaya Abdumalik (KAZ) – Alina Kashlinskaya (RUS)
Antoaneta Stefanova (BLG) – Alexandra Kosteniuk (RUS)
Harika Dronavalli (IND) – Aleksandra Goryachkina (RUS)
Anna Muzychuk (UKR) – Nana Dzagnidze (
GEOych ) Mariya (GEO) Mariya Ju Wenjun (CHN)
Pia Cramling (SWE) – Marie Sebag (FRA)

Source Fide

pat56

En ce moment x